VOYEURISME DANS L'ENCYCLOPÉDIE

VOYEURISME DANS L’ENCYCLOPÉDIE

PSYCHAINALISATION ET CONCEPT OPPOSÉ

La découverte de processus inconscients, liés au conflit intrapsychique, est fréquemment formulée dans la plume de Freud par le terme opposition (Gegensatz) et parfois par l’une de ses dérivées, d’importance théorique notamment, le concept de couples d’oppositions (Gegensatzpaar).

Dans son introduction à la psychanalyse (1916-1917), Freud, prenant un vocabulaire de la connotation kantienne, écrit: “La vie psychique est un champ de bataille [Kampfplatz] et une arène dans laquelle se combattent les tendances opposées ou, pour parler une langue plus petite dynamique, est constituée de contradictions [Widersprüche] et de paires d’oppositions [Gegensatzpaare]. “De plus, il précise les différents régimes fonctionnels qui caractérisent les oppositions de termes selon le niveau, consciemment ou inconsciemment, des processus psychiques:” Ce qui, dans le conscient, se présente en deux termes opposés [zwei Gegensätze], devient très souvent un dans inconscient »(1910).

Évidemment, cette scission des deux opposés au niveau conscient correspond à une relation d’exclusion logique. Cela s’explique si l’on considère que le système de perception-conscience est soumis au processus secondaire, une de ses caractéristiques étant régie par le principe de contradiction.

Vous remarquerez qu’avec l’avènement des réseaux sociaux et leur présence incontestable dans notre quotidien, une nouvelle forme de voyeurisme est née.

Si ce dernier ouvrait la porte au partage de masse et à la diffusion de l’information, les excès se précipitaient pour suivre l’exemple, comme pour nous rappeler les contes de notre enfance, du bien contre le mal.

Le dernier dérivé de la France, incontournable, est la polémique générée par le malheureux tweet de cette jeune fille qui s’est empressée de partager le texte reçu d’un technicien Orange avec la planète entière; Je ne reviendrai pas car tout le monde l’a fait, il ne manque que l’avis de Benoît XVI et Eve Angelie.

Si nous ne sommes pas tous nus sur Instagram et Facebook, quoi que je considère comme de plus en plus de gens (WTF) et donc nous ne sommes pas victimes du “voyeurisme” au premier sens du terme, nous sommes tous également observés , mais tous les observateurs, non?

Et plus que jamais sur le web, la définition du voyeurisme prend tout son sens: “leur principale caractéristique est que le voyeur n’interagit pas directement avec son sujet, ce dernier ne sait souvent pas qu’il est observé”.

Le savez-vous, quand quelqu’un compte vos majuscules ou vérifie si vos deux seins sont à la même hauteur sur la dernière photo de vos vacances?

Et je ne suis pas une victime, vous n’êtes pas une victime, car en se portant volontaire pour poster des moments, des photos, des pensées de nos vies personnelles et parfois intimes, nous savons que nous sommes exposés à un regard, à une critique, à un jugement, mais aussi à une explosion de sympathie. , compassion, amitié, enthousiasme, partage (plutôt pour cette partie nous sommes en général).

Nous sommes responsables de l’image que nous transmettons volontairement, lorsqu’elle n’est pas utilisée de manière incorrecte, évidemment.

Je suis moi-même assez présent sur Facebook et Instagram, ayant quitté Twitter car je considère ce réseau comme complètement inutile et redondant (sans parler du contenu souvent trop salissant) et ne comprends pas non plus le phénomène Snapchat avec lequel je vis encore plus. mal, mais cela doit être la maturité à venir.

Ce que j’ai vu dernièrement, c’est ce voyeurisme passif, qui m’agace plus que les gens qui peuvent laisser des commentaires désagréables, par exemple.

Je veux dire des gens qui sont «amis» avec vous sur différents réseaux sociaux et qui n’interagissent jamais avec personne.

Parfois, ils me disent qu’ils ont créé un compte pour être entre mes mains, mais ils n’y passent pas leur vie comme moi et c’est à leur crédit (d’avoir une vraie vie).

Cependant, je remarque qu’ils sont toujours conscients de ce que vous avez fait, dit ou pensé (puisque vous l’avez partagé) et feront même allusion au look complètement ivre que vous aviez sur la photo prise le jour de votre anniversaire Peggy’s (non, pas de garce!).

Ce sont les mêmes personnes qui disent qu’elles ne sont jamais sur cette question sur les réseaux sociaux, ce n’est pas leur genre de raconter la vie de tout le monde, c’est tellement enfantin et inutile.

Je ne condamne en aucune façon cette attitude (l’amant serait d’ailleurs plutôt adepte, mais sans me retenir dans la mienne, attitude puérile), mais je me pose une question

Similar Posts